Philo comme pratique de soi

Le cabinet de consultation philosophique

C’est un espace de dialogue composé d’un consultant philosophe et d’un interlocuteur qui vient exposer un souci, parfois formulé sous forme de question. Cet espace dialogique est un lieu d’exercice de la raison dans le cadre d’un mouvement réflexif (mouvement vers soi), visant à faire de son souci un objet de réflexion. La consultation philosophique vise d’abord la compréhension de soi, une tentative d’élucidation de ses propres questionnements et non la guérison comme premier objectif. Cela n’empêche pas qu’un « mieux-être » peut parfois constituer un bénéfice secondaire de cette démarche.

L'origine de la consultation philosophique

Les travaux de Pierre Hadot, permettent de voir dans la philosophie antique certaines prémisses de la consultation philosophique : la notion d’exercices spirituels, la pratique de maître/disciple, les lettres à Lucilius de Sénèque et les entretiens d’Epictète en sont quelques indices. En effet, la philosophie antique recèle en elle, nous dit Pierre Hadot, une intention, une visée, plus originaire que l’élaboration d’un système cohérent : la transformation de soi et d’autrui.
Ainsi, la consultation philosophique n’est pas une usurpation de la philosophie à des fins qui ne la concerneraient pas. La consultation philosophique appartient au patrimoine et à l’histoire de la philosophie.

L’apport majeur de la consultation philosophique consiste à révéler, approfondir la dimension existentielle de l’angoisse. En effet, Eugénie Vegleris distingue le volet vital de l’angoisse, l’angoisse comprise comme incrustée dans mon histoire personnelle, du volet existentielle, l’angoisse comprise comme le signe et l’expression de mon appartenance à la condition humaine. Or à ne travailler que le premier volet on prend le risque de « privatiser son problème » et par là de le renforcer ou du moins de consolider son sentiment de solitude par rapport au souci répertorié.

Prenez rendez-vous au 06.12.68.60.84

Rencontres « Philo pratique de réflexion sur soi »

Au cours de ces stages nous vous invitons à découvrir et à expérimenter une philosophie antique, rendue accessible, concrète, pratique, afin de s’interroger autrement sur soi-même, de revisiter ses croyances et sa vision du monde. Cette approche de la philosophie antique repose sur les travaux de Pierre Hadot et Michel Foucault. Ces deux philosophes ont montré comment la philosophie antique est fondamentalement tournée vers l’interrogation et la transformation de soi. Les concepts sont de fait au service de cette ambition : articuler l’élaboration d’une vision du monde avec une pratique de soi.

Le stage s’enracine au cœur une conviction : penser est un acte global qui enveloppe, l’esprit, le corps et la psyché. En cela philosopher se démarque nettement de discipline comme les mathématiques, la biologie. La philosophie implique et embarque tout notre être. Aussi ce stage n’est ni un cours de philosophie, ni un stage de développement personnel, de thérapie ou de spiritualité. Nous proposons une voix que nous croyons passionnante et originale, qui s’appuie sur les exercices existentiels qu’ont élaborés les philosophes grecs de l’antique et que, 2500 ans plus tard, Pierre Hadot a su mettre en évidence. Nous avons nommé cela : philosophie existentielle comme pratique de soi.

Ce stage n’exige aucun prérequis philosophique ou autre, juste une disposition d’esprit faite d’ouverture et de curiosité, une envie de s’interroger sur soi et le monde, de prendre le risque de soi. Bien évidemment, des notions de philosophie antique seront progressivement proposées au cours du stage.